Sélection de la langue

Recherche

Le Sommet sur la concurrence et la croissance verte

Bannière du Sommet sur la concurrence et la croissance verte.

Suivez :

Le 20 septembre 2022

Le Canada et d’autres pays partout dans le monde prennent des mesures importantes pour passer à une économie plus verte. Les mesures environnementales et de durabilité, comme les taxes sur le carbone, les objectifs nets zéro et les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance, influent de plus en plus sur la compétitivité des entreprises. Les consommateurs changent également leurs habitudes d’achat en raison de leur conscience environnementale croissante.

Afin d’examiner l’interaction entre le droit et la politique de la concurrence et la durabilité, le Bureau de la concurrence organise le Sommet sur la concurrence et la croissance verte. Ce sera une occasion pour le Bureau d’éclairer ses activités d’application de la loi et de promotion ainsi que de susciter une conversation au Canada.

Le Sommet, qui aura lieu le 20 septembre 2022, est un événement d’une journée complète qui comprendra deux panels et une table ronde des responsables de l’application de la loi.

Les panélistes aborderont les sujets suivants :

Sur cette page

Inscription

Le Sommet est ouvert à tous en mode virtuel et est limité à 100 participants en personne, sur invitation seulement.

Pour vous inscrire, veuillez remplir ce formulaire en ligne.

Programme

10 h 30 HAE : Panel 1 – Un avenir vert : politique de la concurrence et compétitivité

Détails du panel :

Les changements climatiques poussent les gouvernements et les entreprises de partout dans le monde à fixer des objectifs environnementaux ambitieux.

Le premier panel amorcera la discussion en offrant un contexte pour la transition vers une économie plus verte. Il explorera également le rôle de la concurrence pour atteindre les objectifs de croissance plus verte et de durabilité du gouvernement et pour améliorer la compétitivité mondiale du Canada.

Voici quelques-unes des questions clés qui seront abordées lors de ce panel :

  • Comment les cadres de la concurrence actuels appuient-ils l’atteinte des objectifs de croissance plus verte et de durabilité?
  • Dans quelle mesure la politique de la concurrence peut-elle appuyer les politiques environnementales et les objectifs climatiques du gouvernement canadien?
  • Dans quels secteurs les autorités de la concurrence pourraient-elles mieux promouvoir la concurrence afin de soutenir une croissance plus verte et une compétitivité future?
  • Comment l’économie canadienne évoluera-t-elle au cours des cinq prochaines années à mesure que se concrétisera la transition vers une économie plus verte?

Modératrice :

Leila Wright, sous-commissaire de la Direction générale de l’application numérique de la loi et du renseignement du Bureau de la concurrence Canada

Panélistes :

  • Paul Halucha, sous-ministre délégué à Environnement et Changement climatique Canada
  • Sarah Keyes, chef de la direction de ESG Global Advisors Inc.
  • Christopher Ragan, professeur agrégé et directeur fondateur de l’École de politiques publiques Max Bell de l’Université McGill
  • Craig Alexander, économiste en chef et conseiller de direction à Deloitte Canada

13 h 30 HAE : Panel 2 – Table ronde sur l’application de la loi : le point de vue des autorités de la concurrence

Détails de la table ronde :

Des hauts fonctionnaires d’autorités de la concurrence étrangères discuteront des aspects pratiques des considérations environnementales dans l’application de la loi en matière de concurrence.

Voici quelques-unes des questions clés qui seront abordées lors de cette table ronde :

  • Comment les autorités de la concurrence tiennent-elles compte des considérations liées à la durabilité dans le cadre juridique existant? Dans quelle mesure des ajustements sont-ils nécessaires?
  • Quels sont certains des défis pratiques auxquels sont confrontées les autorités de la concurrence?
  • Quel est l’avenir de la politique et du droit de la concurrence durables?

Modératrice :

Melanie L. Aitken, associée directrice générale et coprésidente de la pratique de la concurrence, l’antitrust et l’investissement à l’étranger chez Bennett Jones

Panélistes :

  • Rainer Wessely, premier secrétaire de la délégation de l’Union européenne
  • Karina Lubell, chef de la Section de la politique et de la promotion de la concurrence, département de la Justice des États-Unis
  • Laureen Kapin, directrice adjointe de la protection internationale des consommateurs à la Commission fédérale du commerce des États-Unis
  • Sandrine Delarue, directrice adjointe de l’équipe des politiques et des affaires internationales de l’autorité de la concurrence et des marchés du Royaume-Uni

15 h 15 HAE : Panel 3 – L’application de la loi en matière de concurrence dans une économie plus verte

Détails du panel :

La dynamique du marché évolue. Les consommateurs et les investisseurs font des choix de plus en plus soucieux de l’environnement, et les entreprises s’adaptent à ce changement. Ce panel abordera le rôle de l’application de la loi en matière de concurrence dans la transition vers une économie plus verte, y compris les collaborations entre entreprises et l’application de la loi contre l’écoblanchiment.

Voici quelques-unes des questions clés qui seront abordées lors de ce panel :

  • Quels sont les principaux marchés dans lesquels les technologies émergentes, innovantes et plus vertes peuvent perturber les entreprises existantes?
  • Dans quelles circonstances les considérations environnementales sont-elles pertinentes pour l’évaluation des cas de fusion ou de pratiques monopolistiques?
  • Que pouvons-nous apprendre des cas d’application de la loi qui tiennent compte des effets environnementaux?
  • Comment les préférences environnementales des consommateurs entrent-elles en ligne de compte dans l’analyse en vertu des lois en matière de concurrence? Comment l’application de la loi en matière de concurrence peut-elle protéger les consommateurs contre les déclarations environnementales trompeuses et renforcer la confiance dans une économie plus verte?
  • Comment les entreprises peuvent-elles collaborer pour respecter les normes de durabilité sans enfreindre les règles de concurrence?

Modératrice :

Jeanne Pratt, sous-commissaire principale de la Direction générale des fusions et des pratiques monopolistiques, Bureau de la concurrence Canada

Panélistes :

  • Margaret Sanderson, vice-présidente, responsable de la pratique antitrust et de l’économie de la concurrence chez Charles Rivers Associates
  • Grant Bishop, fondateur et intello en chef chez KnightFork
  • Kate McNeece, associée du groupe Concurrence/Antitrust et Investissement étranger chez McCarthy Tétrault LLP
  • Denise Hearn, co-auteure de The Myth of Capitalism: Monopolies and the Death of Competition

Biographies des invités

Date de modification :