Archivé — Le Bureau de la concurrence règle des préoccupations relativement à la fusion entre Merck et Schering-Plough

OTTAWA, le 29 octobre 2009 — Le Bureau de la concurrence a annoncé aujourd'hui qu'il est parvenu à une entente avec Merck & Co., Inc. et Schering-Plough Corporation visant à régler les préoccupations en matière de concurrence suscitées par la fusion proposée.

L'entente fait suite à un examen minutieux de la transaction proposée, au terme duquel le Bureau a conclu que la fusion aurait vraisemblablement pour effet d'empêcher ou de diminuer sensiblement la concurrence dans l'approvisionnement de certains produits de santé humaine et animale.

Aux termes de cette entente conclue par voie de consentement, Merck et Schering-Plough se dessaisiront, au profit d'OPKO Health, Inc., d'un produit de santé humaine en cours de développement destiné au traitement des effets secondaires chimiothérapiques et postopératoires. Le dessaisissement vise à protéger la future concurrence dans l'approvisionnement des produits destinés à cet usage.

La fusion proposée a également suscité des préoccupations en matière de concurrence dans certains marchés de la santé animale, occasionnées par la combinaison de la participation de Merck dans le secteur d'activité de la santé animale de Merial Limited avec celui de Schering-Plough. Dans le but de régler ces préoccupations, Merck s'est dessaisi de sa participation dans Merial au profit de sa coentreprise, Sanofi-Aventis. Selon le consentement, les parties acceptent que toute combinaison de participation envisagée dans Merial avec le secteur d'activité de la santé animale de l'entité Merck/Schering-Plough combinée serait assujettie à l'examen et à l'approbation préalables du Bureau de la concurrence.

« Le Bureau a à cœur la protection de la concurrence au sein des marchés des produits pharmaceutiques au Canada », a indiqué Melanie Aitken, commissaire de la concurrence. « Après examen approfondi de cette transaction, nous ne doutons pas que l'engagement qu'ont pris les parties réglera nos préoccupations. »

Au Canada, les fusions sont assujetties à un examen du Bureau de la concurrence en vertu de la Loi sur la concurrence afin de veiller à ce qu'elles n'occasionnent pas d'empêchement ou de diminution substantielle de la concurrence. Au cours de son examen, le Bureau a collaboré étroitement avec la Federal Trade Commission des États-Unis.

Le texte intégral du consentement sera publié sur le site Web du Tribunal de la concurrence lorsqu'il aura été enregistré.

Le Bureau de la concurrence est un organisme d'application de la loi indépendant qui contribue à la prospérité des Canadiens en assurant la protection et la promotion de la concurrence au sein des marchés tout en permettant aux consommateurs de faire des choix éclairés.

Renseignements à l'intention des médias :
Relations avec les médias
Téléphone : 819-994-5945
Courriel : ic.media-cb-bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
Centre des renseignements
Bureau de la concurrence
Téléphone : 819-997-4282
Sans frais : 1-800-348-5358
ATS (malentendants) : 1‑866‑694‑8389
www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte

Date de modification :