L’avenir des technologies financières au Canada : Michael Katchen

Transcription

La notion de technologie financière est interprétée d’une multitude de façons différentes.

Dans les faits, il s’agit de l’intégration de la technologie

dans les services financiers, ce qui n’a rien de nouveau.

Ce qui la distingue aujourd’hui,

c’est la vitesse à laquelle les nouvelles technologies transforment les services financiers.

Compte tenu de l’importance des services financiers au Canada –

nous avons vu ce matin qu’ils représentent 10 % du PIB – nous devons absolument innover

et bien comprendre comment la technologie transforme ce secteur si l’on veut continuer à prospérer.

Je pense que la notion de collaboration et de partenariat est vraiment essentielle

pour bien saisir la dynamique entourant les technologies financières.

Il faut que les organismes de réglementation, les sociétés établies et les entreprises

en démarrage collaborent pour discuter des obstacles qui freinent la mise en marché de solutions novatrices.

Ils doivent aussi discuter de l’évolution du cadre réglementaire,

qui a été établi en grande partie avant l’arrivée des téléphones intelligents.

Bref, beaucoup de choses doivent changer.

Meilleure sera notre collaboration, meilleurs seront les résultats.

Je veux que le Canada se démarque.

Je veux que le Canada soit l’endroit idéal pour lancer une

entreprise de technologies financières prospère, au plan national et international.

Mais pour que ce soit possible, bien des choses doivent changer.

Il faut créer un environnement dynamique qui aide

les entreprises à mettre en marché des solutions novatrices.

Et il faut donner aux entreprises canadiennes les outils pour percer à l’étranger.

Je pense que la mise en œuvre de ces deux idées pourrait rapporter très gros au Canada.

Durée : 1 minute, 47 secondes

Date de modification :