Le Bureau de la concurrence conteste une fusion entre les deux plus grandes entreprises de fournitures de bureau du Canada

Le 7 décembre 2015, OTTAWA (Ontario), Bureau de la concurrence

Le Bureau de la concurrence est intervenu aujourd’hui afin de protéger les entreprises et les organisations d’un bout à l’autre du Canada contre une hausse du prix des produits de bureau.

Le commissaire a présenté une demande auprès du Tribunal de la concurrence afin de contester le projet de Staples (« Bureau en gros » au Québec) d’acquérir son principal concurrent, Office Depot, qui mène ses activités au Canada sous la dénomination de Grand & Toy.

D’après l’examen réalisé par le Bureau, si l’acquisition devait se faire, Staples compterait pour plus de 80 p. 100 des ventes de divers produits de bureau aux clients concernés au Canada, notamment des fournitures telles que des stylos, des crayons, des surligneurs, des agrafes, des blocs‑notes et du papier. Le Bureau a conclu que l’acquisition aurait vraisemblablement pour effet de diminuer sensiblement la concurrence dans le domaine de la fourniture de produits de bureau au Canada.

Parmi les clients concernés, citons les entreprises commerciales, les organismes sans but lucratif, les administrations, les organismes de soins de santé et les établissements d’enseignement qui, collectivement, achètent pour plus de 500 millions de dollars de fournitures de bureau et de papier chaque année au Canada.

Le Bureau a coordonné son travail avec la Commission fédérale du commerce (FTC) des États‑Unis et la Commission européenne tout au long de son examen.

La FTC a également engagé aujourd’hui une contestation à l’égard de la transaction proposée afin de protéger la concurrence sur son territoire. Les relations de longue date qu’entretient le Bureau avec la FTC ont permis l’exécution d’un examen efficace et coordonné de ce dossier, conformément à l’entente de ces deux organismes sur les pratiques exemplaires en matière de collaboration dans les enquêtes sur les fusions transfrontalières. La collaboration entre le Bureau et la FTC culmine avec les contestations engagées simultanément au Canada et aux États‑Unis afin de protéger la concurrence de part et d’autre de la frontière.

La demande déposée par le Bureau sera bientôt publiée sur le site Web du Tribunal de la concurrence.

Les faits en bref

  • Staples propose d’acquérir son principal concurrent, Office Depot, qui mène ses activités au Canada sous la dénomination de Grand & Toy.
  • Les fusions au Canada font l’objet d’examens effectués par le Bureau afin qu’elles n’aient pas pour effet d’empêcher ou de diminuer sensiblement la concurrence.
  • Staples et Office Depot sont les deux plus grands concurrents au Canada dans le domaine de la fourniture de produits de bureau.

Citation

« Notre examen nous a permis de conclure que l’acquisition d’Office Depot par Staples nuirait considérablement à la concurrence dans le domaine de la fourniture de produits de bureau au Canada. En l’absence d’une proposition de mesures correctives viables et efficaces, nous cherchons à bloquer la fusion afin de protéger la concurrence pour les entreprises et organisations au Canada. L’examen de cette fusion d’envergure mondiale montre que nous sommes capables de collaborer étroitement avec nos homologues internationaux pour protéger la concurrence au Canada.
John Pecman
Commissaire de la concurrence

Liens connexes

Contacts


Renseignements à l'intention des médias :
Relations avec les médias
Téléphone : 819‑994‑5945
Courriel : ic.media‑cb‑bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
Centre des renseignements
Bureau de la concurrence
Téléphone : 819‑997‑4282
Sans frais : 1‑800‑348‑5358
ATS (malentendants) : 1‑866‑694‑8389
www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte
Restez branchés

Le Bureau de la concurrence, en tant qu’organisme d’application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.

Date de modification :