Le Bureau de la concurrence conteste la fusion entre les détaillants en essence Parkland et Pioneer

Le 30 avril 2015, OTTAWA (Ontario), Bureau de la concurrence

Afin de protéger les consommateurs contre une hausse des prix de l’essence, le Bureau de la concurrence conteste l’acquisition par Parkland des stations d’essence et contrats d’approvisionnement de Pioneer dans 14 collectivités de l’Ontario et du Manitoba.

Aujourd’hui, le Bureau a présenté une demande devant le Tribunal de la concurrence en vue d’obtenir une ordonnance interdisant aux parties de réaliser la transaction dans les 14 collectivités suivantes :

  • Aberfoyle, Ont.
  • Allanburg, Ont.
  • Bancroft, Ont.
  • Chelmsford/Azilda, Ont.
  • Gananoque, Ont.
  • Hanover, Ont.
  • Innisfil, Ont.
  • Kapuskasing, Ont.
  • Port Perry, Ont.
  • Tillsonburg, Ont.
  • Welland, Ont.
  • Lundar, Man.
  • Neepawa, Man.
  • Warren, Man.

Le Bureau demandera également une injonction obligeant Parkland à préserver et à exploiter de façon indépendante les actifs qu’elle prévoit acquérir auprès de Pioneer dans ces collectivités jusqu’à ce que le Tribunal rende sa décision sur la contestation.

L’examen du Bureau a permis de conclure qu’après la fusion, les parts de marché des parties dans ces collectivités varieraient entre 39 et 100 pour cent. Plus ces marchés sont concentrés, plus il est probable qu’il y ait coordination des prix entre les détaillants restants.

Les demandes du Bureau seront accessibles sous peu sur le site Web du Tribunal de la concurrence.

Les faits en bref

  • Parkland propose d'acquérir auprès de Pioneer 181 stations d'essence Pioneer et 212 contrats d'approvisionnement en Ontario et au Manitoba.
  • Au Canada, le Bureau peut examiner les fusions afin de s'assurer qu'elles n'auront pas pour effet d'empêcher ou de diminuer sensiblement la concurrence.
  • Au Canada, Parkland exploite ou approvisionne près de 700 stations de vente d'essence au détail sous les enseignes Fas Gas Plus, Race Trac Gas et Esso.
  • Au Canada, Pioneer mène ses activités sous les enseignes Pioneer, Esso et Top Valu.
  • Au fil des ans, le Bureau a engagé des mesures dans l'industrie de l'essence et des produits pétroliers, notamment des poursuites pour fixation des prix, un examen de fusion qui a entraîné la vente de nombreuses stations d'essence et des interventions devant des offices de réglementation.

Citation

« Les mesures que nous avons prises dans cette affaire montrent que nous restons vigilants quant à la vente d’essence au détail. Notre examen a permis de conclure que l’acquisition de Pioneer par Parkland pourrait nuire à la concurrence dans l’industrie de la vente d’essence au détail dans certaines collectivités de l’Ontario et du Manitoba. Comme nous ne sommes pas parvenus à négocier avec Parkland et Pioneer une entente qui dissipe nos inquiétudes, nous demandons à bloquer la fusion dans ces collectivités afin d’y protéger la concurrence au bénéfice des Canadiens. »
John Pecman, commissaire de la concurrence

Contacts


Renseignements à l'intention des médias :
Relations avec les médias
Téléphone : 819‑994‑5945
Courriel : ic.media‑cb‑bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
Centre des renseignements
Bureau de la concurrence
Téléphone : 819‑997‑4282
Sans frais : 1‑800‑348‑5358
ATS (malentendants) : 1‑866‑694‑8389
www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte
Restez branchés

Le Bureau de la concurrence, en tant qu’organisme d’application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.

Date de modification :