Archivé — Boîtes de don de vêtements et de don pour la rentrée scolaire : Qui profite de votre générosité?

Parfois, l’organisme caritatif n’en obtient qu’un faible pourcentage

Informations archivées

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie à la Norme sur l'accessibilité des sites Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Veuillez nous contacter pour obtenir des publications antérieures ou d'autres formats que ceux disponibles ici.

Le 27 août 2014, OTTAWA (Ontario), Bureau de la concurrence

Lorsqu’il est question de vêtements pour la rentrée scolaire, cela signifie souvent qu’on se débarrasse du vieux pour le remplacer par du neuf. Mais que faire avec le vieux? Le Bureau de la concurrence invite les consommateurs à prendre garde aux indications sur les boîtes de don de vêtements qui peuvent donner la fausse impression que toutes les recettes seront directement versées à des organismes caritatifs, alors qu’en fait, elles iront appuyer une entreprise à but lucratif.

Les boîtes de don de vêtements, souvent situées dans les stationnements ou près des édifices publics, encouragent les gens à donner en mettant en évidence les noms et logos de divers organismes caritatifs. Toutefois, il n’est pas toujours clairement indiqué si ces boîtes appartiennent à une entreprise à but lucratif qui en fait l’exploitation. Le cas échéant, l’entreprise concernée vendra ensuite les vêtements donnés en ne remettant qu’un mince pourcentage du profit aux organismes caritatifs dont le nom figure sur la boîte.

Un tel état de choses soulève des préoccupations du point de vue des dispositions de la Loi sur la concurrence portant sur la publicité trompeuse et les pratiques commerciales trompeuses, étant donné que les donateurs peuvent avoir la fausse impression que leurs vêtements usagés se retrouvent directement entre les mains des organismes caritatifs, alors que ce n’est pas le cas.

En conséquence, le Bureau a expédié des lettres d’avertissement aux entreprises à but lucratif qui exploitent des boîtes de don à Vancouver, en les exhortant à examiner la situation et à prendre des mesures correctives. Le Bureau continuera de surveiller la situation.

Vous pouvez effectuer un don astucieux de vêtements pour la rentrée scolaire en appliquant les mesures suivantes :

  • Prenez le temps de parcourir au préalable le site Web de vos organismes caritatifs préférés pour prendre connaissance de leur programme relatif aux boîtes de don en vigueur dans votre localité. Les organismes indiquent souvent l’emplacement de leurs boîtes ou proposent d’autres méthodes pour faire des dons. Si vous avez des doutes, contactez l’organisme en question.
  • Vérifiez attentivement les boîtes de don, et pensez à laisser vos dons dans celles qui indiquent clairement le nom de l’exploitant et la manière dont l’organisme caritatif en tire profit.
  • Sachez quelles sont les boîtes exploitées par les entreprises à but lucratif; vérifiez si le nom de ces entreprises figure près des logos des organismes caritatifs.
  • Retenez qu’une boîte indiquant que l’exploitant est « un fier parraineur » de certains organismes caritatifs ou qu’il appuie ces organismes ne vous fournit peut-être pas les meilleurs renseignements pour prendre une décision éclairée.

Citations

« Les indications trompeuses constituent une source de préoccupation sérieuse pour les consommateurs et le Bureau. Les consommateurs sont en droit de s’attendre à recevoir des entreprises les renseignements dont ils ont besoin pour prendre des décisions éclairées. Lorsqu’il s’agit d’organismes caritatifs, il est important que les gens sachent à qui leur don profitera réellement. »

Victor Hammill, sous-commissaire adjoint de la concurrence, région du Pacifique

« C’est la générosité de nos donateurs qui nous permet de fournir les services essentiels à certaines personnes ayant besoin d’aide dans nos collectivités. Le fait d’omettre d’indiquer correctement que les boîtes de don sont exploitées par des entreprises à but lucratif nuit grandement à notre capacité d’offrir ces services. Nous appuyons vivement les mesures du Bureau de la concurrence, car nous souhaitons que ceux qui choisissent de faire un don le fassent en sachant qu’il profitera directement aux organismes caritatifs mentionnés sur les boîtes de don.  »

John Neilson, président, Developmental Disabilities Association

Liens connexes

Contacts


Renseignements à l'intention des médias :
Relations avec les médias
Téléphone : 819‑994‑5945
Courriel : ic.media‑cb‑bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
Centre des renseignements
Bureau de la concurrence
Téléphone : 819‑997‑4282
Sans frais : 1‑800‑348‑5358
ATS (malentendants) : 1‑866‑694‑8389
www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte
Restez branchés

Le Bureau de la concurrence, en tant qu’organisme d’application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.

Date de modification :