Archivé — Le Bureau de la concurrence exige que le fabricant de Nivea rembourse des clients pour indications trompeuses

Informations archivées

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie à la Norme sur l'accessibilité des sites Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Veuillez nous contacter pour obtenir des publications antérieures ou d'autres formats que ceux disponibles ici.

OTTAWA, le 7 septembre 2011 — Le Bureau de la concurrence a conclu une entente par voie de consentement avec la société Beiersdorf Canada Inc., le distributeur canadien de Nivea, afin qu'elle cesse de donner des indications jugées fausses ou trompeuses par le Bureau sur l'un des produits de Nivea. Les indications portaient notamment à croire que l'usage régulier de ce produit permettait d'amincir et de remodeler le corps en y entraînant une réduction allant jusqu'à trois centimètres des parties ciblées. Selon les modalités du consentement, Beiersdorf est tenue de retirer immédiatement le produit des tablettes du Canada. Beiersdorf a également consenti à acquitter une sanction administrative pécuniaire de 300 000 $ et à rembourser à ses clients canadiens le prix d'achat et les frais d'expédition.

Une enquête du Bureau a déterminé que Beiersdorf a donné plusieurs indications trompeuses concernant son produit « My Silhouette ». Ces indications trompeuses figuraient sur l'emballage et sur le site Web de Nivea. Elles affirmaient que :

  • l'usage du produit peut entraîner une « réduction allant jusqu'à 3 cm des parties du corps ciblées, comme les cuisses, les hanches, la taille et le ventre »;
  • le produit My Silhouette « contient le Complexe naturel à haut rendement Bio-Slim, qui vous procure une silhouette d'apparence plus mince et plus définie »;
  • le produit My Silhouette « combine des ingrédients à haut rendement pour vous procurer un double résultat : une silhouette amincie et remodelée ».

Les indications de Beiersdorf ont aussi créé l'impression trompeuse selon laquelle l'usage du produit pouvait tonifier la peau et la rendre plus élastique.

« Beiersdorf a trompé les consommateurs en alléguant qu'on peut maigrir simplement en appliquant une crème pour la peau », a déclaré Melanie Aitken, commissaire de la concurrence. « Malheureusement, les consommateurs qui ont acheté le produit My Silhouette ont appris à leurs dépens qu'il n'en est rien. »

Selon les modalités du consentement enregistré aujourd'hui au Tribunal de la concurrence, Beiersdorf doit aussi publier un avis correctif sur le site Web canadien de Nivea et dans des grands quotidiens canadiens de même que payer 80 000 $ pour couvrir les frais liés à l'enquête du Bureau.

Les clients qui ont acheté le produit My Silhouette peuvent communiquer avec Beiersdorf en vue d'obtenir un remboursement. Pour de plus amples informations sur les remboursements, veuillez consulter le site Web de Nivea.

Le consentement sera publié sous peu sur le site Web du Tribunal de la concurrence.

Le Bureau de la concurrence, en tant qu'organisme d'application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.


Renseignements à l'intention des médias :
Relations avec les médias
Téléphone : 819-994-5945
Courriel : ic.media-cb-bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
Centre des renseignements
Bureau de la concurrence
Téléphone : 819-997-4282
Sans frais : 1-800-348-5358
ATS (malentendants) : 1‑866‑694‑8389
www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte

Date de modification :