Arnaques courantes

Abonnements piégés / Fraudes relatives aux offres d’essais gratuits

Les Canadiens sont quotidiennement bombardés de publicités faisant la promotion d’offres d’essais gratuits. Il peut être difficile de déterminer lesquelles proviennent d’entreprises légitimes et lesquelles sont des arnaques.

Les consommateurs sont invités de façon alléchante, habituellement au moyen d’une annonce dans les médias sociaux ou un faux reportage, à s’inscrire à un essai gratuit ou à bénéficier d’une offre moyennant le versement d’une petite somme. Une fois les renseignements relatifs à une carte de crédit ou de débit transmis pour ce paiement minime, les victimes sont inscrites sans le savoir à un abonnement mensuel et se trouvent obligées de faire des paiements mensuels qui n’avaient pas été divulgués correctement.

Indices de mise en garde

  • Offres d’essais ou d’échantillons « gratuits » ou « sans risque ».
  • Offres d’une durée limitée ou de quantités limitées.
    • Cela pourrait pousser les consommateurs à décider à la hâte de commander le produit.
  • Lien caché vers les modalités de l’offre.
  • Case d’acceptation des modalités déjà cochée.
  • Lisez attentivement vos relevés de cartes de crédit et de débit pour vous assurer qu’il n’y a pas de frais récurrents ou de frais inconnus.
  • Mots courants mal orthographiés dans les URL.

Vérifications à faire avant l’inscription à des offres « d’essai gratuit »

  • Faites des recherches sur l’entreprise offrant le produit.
    • S’il y a un grand nombre de plaintes, ne vous inscrivez pas.
  • Lisez attentivement les modalités.
    • Prenez note des exigences liées à l’annulation ou au retour des produits, aux limites dans le temps ou aux frais supplémentaires ou commandes supplémentaires de produits.
    • Si vous ne trouvez pas ces modalités ou que vous ne les comprenez pas, ne vous inscrivez pas.
  • Vérifiez si le formulaire de commande contient des cases déjà cochées.
    • On pourrait vous inscrire en vue de vous fournir et vous facturer des produits non désirés.
  • Vérifiez la date de fin de l’offre d’essai.
    • Prenez note de cette date pour savoir quand annuler afin d’éviter d’avoir à payer des frais non désirés.

Vérifications à faire après l’inscription à des offres « d’essai gratuit »

  • Lisez attentivement vos relevés de cartes de crédit et de débit pour vous assurer qu’il n’y a pas de frais récurrents ou de frais inconnus.
  • Documentez vos interactions avec les entreprises.
  • Si vous avez de la difficulté à annuler vos abonnements (ou à trouver une solution satisfaisante), demandez l’aide de votre fournisseur de carte de crédit, des organismes locaux de protection du consommateur ou des organismes d’application de la loi.

Arnaque des répertoires et fournitures de bureau

Chaque année, des milliers d'entreprises se font escroquer en achetant des fournitures de bureau, tels des rouleaux de papier pour machines de cartes de débit et de crédit. L'arnaque commence généralement par la démarche d'un vendeur prétendant être le fournisseur habituel. Le vendeur indique qu'il peut vous offrir une « aubaine », en vous avertissant que les prix augmenteront sous peu.

Vous vérifiez la facture lorsqu'elle arrive et vous vous rendez compte que le vendeur n'était pas votre fournisseur habituel et que le prix exigé n'était pas du tout une aubaine : le prix peut dépasser de 50 % à 300 % le prix habituel.

Il se peut aussi qu'on vous escroque en demandant à vérifier vos renseignements commerciaux relativement à une inscription dans un certain répertoire. Vous fournissez l'information pour constater ensuite qu'on vous facture des centaines de dollars pour être inscrit dans un répertoire dont personne n'a jamais entendu parler.

Conseils pratiques

  • Méfiez-vous de tout fournisseur prétendant vous faire bénéficier d'importantes économies avant une hausse des prix.
  • Vérifiez si le contrat passé avec votre institution de traitement des paiements comprend la fourniture des rouleaux de papier.
  • Ne supposez pas que vous avez déjà fait affaire avec l'entreprise auparavant; vérifiez vos dossiers.

Arnaque des chèques à encaisser, des petites annonces en ligne ou du transfert d'argent

Scénario 1

Lorsque vous tentez de vendre des produits ou services en ligne ou encore après avoir pris connaissance de votre curriculum vitae que vous avez affiché en ligne, des arnaqueurs pourraient vous contacter. Ils vous offriront le prix demandé pour vos produits et services, mais le chèque que vous recevrez en contrepartie sera d'un montant supérieur à celui convenu. L'« acheteur » affirmera qu'il s'agit d'une erreur et vous demandera de lui renvoyer le trop-payé par l'intermédiaire d'un service de transfert d'argent.

Scénario 2

Si des fraudeurs communiquent avec vous pour vous offrir un emploi de « client secret », vous pourriez avoir pour tâche de faire l'essai des services d'une entreprise d'encaissement de chèques ou de transfert d'argent. L'offre s'accompagne généralement d'un chèque et de directives vous demandant d'encaisser le chèque et de transférer une partie de la somme à un service de transfert d'argent.

Attention!

  • Prenez garde si vous vous retrouvez dans l'un ou l'autre de ces scénarios. Si vous encaissez le chèque et s'il n'est pas provisionné, vous serez responsable envers la banque de l'intégralité de la somme perdue.

Conseils pratiques

  • Lorsque vous recevrez le chèque, retournez-le et demandez simplement à l'« acheteur » de vous envoyer un nouveau chèque au bon montant.
  • Le Bureau ne connaît aucune organisation légitime employant cette technique. Soyez sur vos gardes lorsque vous êtes pressenti pour un transfert d'argent.

Produits ou traitements de santé qui ne fonctionnent pas

Comme des millions de Canadiens et Canadiennes, vous pourriez chercher sur Internet de l'information liée à la santé. Bien qu'un clic de souris permette de trouver quantité de bons renseignements sur la santé, il peut être aussi source de préoccupations. Trop souvent, des sites Web font la promotion de « panacées » frauduleuses. Les promoteurs de ces produits promettent des cures rapides et des solutions à toute indisposition, de l'obésité au cancer, en passant par le diabète.

Bon nombre de ces sites Web font la promotion de traitements de santé ou de cures qui n'ont pas été mis à l'essai, qui sont frauduleux ou qui ne fonctionnent tout simplement pas. Soyez circonspect au sujet de tout site qui promet une cure « miracle ». Sinon, vous pourriez vous retrouver victime d'une arnaque qui vous privera de votre temps, de votre argent et surtout de votre précieuse santé.

Attention!

Respectez les mises en garde ci-après et vous diminuerez vos chances de devenir la victime d'une arnaque liée à la santé :

  • Faites attention aux publicités qui promettent trop. Pensez-y à deux fois avant d'acheter une prétendue « panacée ».
  • Méfiez-vous des produits qui prétendent être des « découvertes scientifiques ». Les vraies découvertes scientifiques font la une des journaux. Si le premier et le seul endroit où vous avez pris connaissance d'un nouveau traitement est une annonce sur Internet, à la télé ou par courriel, soyez prudent.
  • Soyez sur vos gardes lorsqu'une annonce mentionne une preuve scientifique. Le jargon technique dans une annonce ne constitue pas une preuve d'efficacité. La présence d'un médecin dans une annonce ne garantit pas l'efficacité du produit. Les arnaqueurs sont reconnus pour déguiser des modèles en spécialistes.
  • Ne vous laissez pas séduire par les « histoires de réussite » ou les fameux « témoignages de patients ». En dépit de ce qu'affirment les entreprises, il n'y a pas de garantie que Monsieur tout le monde, de je ne sais où au Canada, ait obtenu les résultats présentés ou soit même une personne réelle.
  • Une garantie de remboursement ne constitue pas non plus une preuve qu'un produit est efficace et que l'entreprise est légitime.

Conseils pratiques

  • Consultez un professionnel de la santé avant d'essayer tout nouveau traitement. Un médecin, une infirmière ou un professionnel de la santé qui connaît votre état de santé sera la meilleure source d'information.

Arnaque liée aux prix de loterie

Est-ce que vous avez déjà reçu une offre vous indiquant que vous aviez gagné à une loterie à laquelle vous ne vous rappeliez pas avoir participé? Est-ce qu'on vous a demandé des frais ou des taxes pour obtenir votre prix? Il y a de plus en plus de loteries informant les consommateurs qu'ils ont décroché le gros lot.

Attention!

De nombreuses annonces de prix sont conçues pour vous faire payer de l'argent pour un prix qui n'arrivera jamais ou qui n'est d'aucune valeur.

Conseils pratiques

  • Les loteries valides ne demandent pas à un gagnant de payer des frais préalables, tels que des taxes ou un dépôt de garantie, avant qu'il reçoive un prix.
  • Examinez soigneusement les modalités de toute loterie avant d'y prendre part.

Arnaque de l'emploi ou du travail à domicile

Les arnaques liées aux possibilités d'emploi dans le marché sont souvent conçues uniquement pour vous voler votre argent. Fréquemment, pour ces arnaques, on vous demande de verser de l'argent avant même de commencer à travailler ou d'obtenir des renseignements sur le type de possibilités offertes. Parfois, aucun emploi n'est réellement disponible.

Attention!

Ces arnaques pourraient aussi exiger beaucoup plus de temps que vous ne l'aviez imaginé. En somme, ce qui semble souvent trop beau pour être vrai est tout simplement trop beau pour être vrai!

Conseils pratiques

Pour vous éviter de gaspiller temps et argent, soyez à l'affût des signes ci-après qui pourraient indiquer qu'une possibilité d'emploi est frauduleuse :

  • Indication que peu d'efforts sont requis et que le salaire est très élevé.
  • Nécessité d'investir de l'argent sur-le-champ.
  • Nécessité de faire état de votre crédit ou de fournir vos renseignements bancaires pour qu'on vous paie par virement automatique, ce qui pourrait s'avérer tout simplement un moyen de vous voler à la fois votre argent et votre identité.
  • Affirmation qu'« aucune expérience » n'est nécessaire.

Arnaque liée aux antivirus

Vous recevez un appel ou un courriel d'une personne qui prétend travailler pour une société de génie logiciel, peut-être même une société que vous reconnaissez. On vous demande si votre ordinateur est lent, ou on vous en informe, et une offre est faite pour qu'on répare votre ordinateur une fois que vous aurez autorisé l'accès à distance ou téléchargé un logiciel d'un site particulier. On vous convainc de payer pour le service et vous donnez vos renseignements de carte de crédit pour le paiement. On essaie également de vous inciter à autoriser l'accès à distance à votre ordinateur.

Attention!

Le fait de donner la possibilité à quelqu'un de contrôler votre ordinateur peut ouvrir la porte à l'installation de logiciels malveillants capables de récupérer des données de nature délicate conservées en ligne, notamment des renseignements bancaires et des renseignements d'identification personnelle. De plus, donner votre numéro de carte de crédit à la personne qui appelle peut mener à des frais pour un faux service et à d'éventuels frais dans le futur sans votre consentement. Par la suite, le simple fait d'avoir à vous débarrasser du maliciel pourrait entraîner des frais considérables pour les services d'un technicien de bonne réputation.

Conseils pratiques

  • Ne répondez pas à ces appels ou à ces courriels. Si vous éprouvez vraiment des problèmes avec votre ordinateur, consultez une société de bonne réputation.
  • Évitez de donner votre numéro de carte de crédit par téléphone à moins que vous ayez appelé vous-même et que le numéro provienne d'une source sûre.

Arnaque liée à la continuité et à la messagerie texte payante

Lorsque vous êtes en ligne ou sur votre téléphone portable, vous pouvez tomber sur une publicité qui fait la promotion d'une offre « gratuite » ou d'une offre d'essai d'un produit ou d'un service. Vous décidez de profiter de l'offre.

Attention!

Méfiez-vous de toute offre gratuite ou d'essai. Il peut y avoir un piège coûteux; votre nouvelle facture de carte de crédit ou de téléphone indique des frais auxquels vous ne vous attendiez pas. Ceux-ci peuvent continuer de s'accumuler jusqu'à ce que vous réussissiez à convaincre le vendeur, la société émettrice de votre carte de crédit ou votre fournisseur de téléphonie que vous n'avez pas accepté de frais continus ou que vous souhaitez annuler la commande ou le service.

Conseils pratiques

  • Lisez attentivement toutes les conditions de l'offre avant de l'accepter.
  • S'il s'agit d'une offre pour téléphone portable — les sonneries et les jeux-questionnaires étant choses courantes — et que vous ne souhaitez pas continuer de bénéficier de cette offre, envoyez le message texte « STOP ».
  • Si l'offre est gratuite, vous ne devriez pas avoir à fournir vos renseignements de carte de crédit.
Date de modification :