Archivé — Étiquetage et publicité des articles de bambou

Informations archivées

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie à la Norme sur l'accessibilité des sites Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Veuillez nous contacter pour obtenir des publications antérieures ou d'autres formats que ceux disponibles ici.

Le Bureau de la concurrence prend des mesures pour s'assurer de l'exactitude de l'étiquetage et de la publicité des articles textiles de bambou

OTTAWA, le 27 janvier 2010 — Le Bureau de la concurrence a annoncé aujourd'hui que plus de 450 000 articles textiles ont été réétiquetés et que plus de 250 pages Web ont été corrigées par suite des mesures prises par le Bureau pour s'assurer de l'exactitude de l'étiquetage et de la publicité d'articles textiles dérivés du bambou.

Dans le cadre de cette initiative, le Bureau a communiqué avec divers commerçants de détail, importateurs, fabricants et vendeurs ainsi qu'avec plusieurs entreprises de transformation et de finition pour les informer de ses préoccupations à l'égard de l'étiquetage et de la publicité de certains articles textiles. Entre autres, le Bureau a envoyé des lettres et des courriels, il a communiqué de vive voix, a fait des inspections et, dans un cas, a fait faire une analyse indépendante.

Le Bureau est intervenu en raison de ses préoccupations quant à la possibilité d'étiquetage ou de publicité trompeuse concernant la vente d'articles textiles étiquetés ou publicisés comme étant du « bambou ». Bien que certains de ces articles puissent être dérivés de la pulpe de bambou, ils ne sont pas fabriqués à partir de fibres naturelles de bambou, mais plutôt de fibres de rayonne obtenues par transformation chimique. Il se peut que les consommateurs paient un prix plus élevé pour ces articles en croyant que ceux-ci sont plus écologiques ou meilleurs pour la santé. Selon le Bureau, il n'y aurait pas d'articles textiles de consommation fabriqués de fibres naturelles de bambou sur le marché canadien.

Les agents du Bureau ont fait des vérifications sur le marché pour s'assurer que l'étiquetage et la publicité des articles textiles dérivés du bambou sont exacts et conformes aux exigences du Règlement sur l'étiquetage et l'annonce des textiles. Ainsi, le Bureau a identifié 27 commerces qui vendent des produits dont les étiquettes sont inexactes. De plus, en vérifiant sur Internet, les agents du Bureau ont identifié 94 marchands en ligne qui annoncent et qui vendent des produits dont l'étiquetage ou la publicité est inexacte et trompeuse.

En mars 2009, le Bureau s'est engagé à surveiller le marché de façon permanente pour s'assurer que les consommateurs ont accès à des renseignements exacts sur les produits qu'ils achètent. Les activités dont il est question aujourd'hui sont des réalisations importantes pour le respect de cet engagement.

Le Bureau continuera cette surveillance et continuera de donner suite aux plaintes sur l'étiquetage ou la publicité trompeuse dans le cas d'articles textiles. Les entreprises qui se demandent si elles respectent bien la Loi sur l'étiquetage des textiles et le règlement connexe devraient consulter le document intitulé Directives sur l'étiquetage des articles textiles dérivés du bambou et ne devraient pas hésiter à communiquer avec le Bureau.

Le Bureau de la concurrence est un organisme d'application de la loi indépendant qui contribue à la prospérité des Canadiens en assurant la protection et la promotion de la concurrence au sein des marchés tout en permettant aux consommateurs de faire des choix éclairés.

Voir aussi :

Renseignements à l'intention des médias :
Relations avec les médias
Téléphone : 819-994-5945
Courriel : ic.media-cb-bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
Centre des renseignements
Bureau de la concurrence
Téléphone : 819-997-4282
Sans frais : 1-800-348-5358
ATS (malentendants) : 1‑866‑694‑8389
www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte

Date de modification :