Produits contenant des mélanges de duvet : Glossaire

« Double tolérance » pour les mélanges

L'indication « mélange de duvet » peut avoir trait à un mélange de duvets provenant de divers oiseaux, comme le canard et l'oie, à un mélange de duvet et de plume ou à un mélange de duvet et de polyester ou toute autre fibre.

Afin d'empêcher qu'une double tolérance soit appliquée, (une tolérance générale pour les mélanges et une tolérance pour la composition du duvet et de la plume) la tolérance de 5 % pour les mélanges en vertu de la Loi sur l'étiquetage des textiles ne s'applique pas aux mélanges de duvet et/ou de plume commerciaux. (Voir exemple A)

La tolérance de 5 % s'applique toutefois aux mélanges de duvet commercial et de toute fibre autre que la plume, comme un mélange de duvet commercial et de polyester. Voir exemple B, ci-dessous.

Exemple A
Voici une déclaration de contenu acceptable pour une veste de ski en nylon bourrée 50 % duvet et 50 % plumes d'oiseaux aquatiques :

Extérieur/Outer shell :
100 % nylon/nylon
Remplissage/Fill :
50 % duvet/down
50 % plumes d'oiseaux aquatiques/waterfowl feathers

Le remplissage d'un produit ainsi étiqueté doit être conforme aux exigences de composition suivantes :

Duvet et plumules
minimum37,5 %
Résidus
maximum 5%
Reste
47,5 % constitué entièrement d'un seul ou d'une combinaison des éléments suivants pourvu que le total soit égal ou supérieur à 47,5 % :
Plumes d'oiseaux aquatiques dont la longueur ne dépasse pas 60 mm, quand présent
maximum 62,5 %
Plumes d'oiseaux aquatiques dont la longueur dépasse 60 mm, quand présent
maximum 50 %
Fibres de plumes d'oiseaux aquatiques et fibres de duvet, quand présent
maximum 60 %

Il n'existe pas d'autres tolérances pour les mélanges de duvet et de plume.

Exemple B
Voici une déclaration acceptable sur le contenu en fibres d'une veste de ski en nylon bourrée 50 % duvet et 50 % polyester :

Extérieur/Outer Shell :
100 % nylon/nylon
Remplissage/Fill :
50 % duvet/down
50 % polyester/polyester

Le remplissage de ce produit doit être conforme aux exigences de composition suivantes :

Polyester
45 à 55 %
Duvet et plumules
32,5 à 42,5 %
Plumes d'oiseaux aquatiques dont la longueur ne dépasse pas 60 mm
maximum 17,5 %
Fibres de plumes d'oiseaux aquatiques et fibres de duvet
maximum 15 %
Résidus
maximum 2,5 %

Une tolérance additionnelle de plus ou moins 5 % est permise et a été admise dans cet exemple.


Duvet commercial

L'expression « duvet commercial » désigne du plumage qui satisfait aux exigences de composition suivantes :

Duvet et plumules
minimum 75 %
Plumes d'oiseaux aquatiques dont la longueur ne dépasse pas 60 mm.
maximum 25 %
Fibre de plume et de duvet d'oiseaux aquatiques
maximum 20 %
Résidus
maximum 5 %
  • Le terme « plumage » désigne l'ensemble des plumes qui recouvrent le corps des oiseaux.
  • Le terme « duvet » désigne le plumage secondaire des oiseaux aquatiques, comme les oies, les canards et les cygnes, et consiste en des filaments légers et cotonneux (barbes) se ramifiant à partir du penne, mais n'ayant pas de rachis.
  • Le terme « plumule » désigne du plumage d'oiseaux aquatiques dont le rachis mou et doux n'est pas encore tout à fait formé et dont les barbes sont indifférenciables de celles du duvet.
  • L'expression « plumage d'oiseaux aquatiques » désigne l'ensemble des plumes des canards, des oies, des cygnes et des autres oiseaux aquatiques.
  • Le terme « plume » désigne la structure calleuse externe qui recouvre le corps des oiseaux et consiste en un penne, un rachis et des barbes, avec ou sans hypotile.
  • Le terme « fibre de plume » désigne des barbes de plumes complètement détachées du penne et, s'il y a lieu, de l'hypotile, et qui ne sont pas jointes ou attachées les unes aux autres.
  • Le terme « fibre de duvet » désigne les barbes détachées du duvet et des plumules, ou de la base du rachis d'une plume, mais qui sont indifférenciables des barbes du duvet.
  • Le terme « résidus » désigne des morceaux de rachis, des fragments de plumes, des ordures et des matières étrangères.
  • L'expression « plumage d'oiseaux terrestres » désigne l'ensemble des plumes des poulets, des dindons et des autres oiseaux terrestres.

Espèce d'oiseau indiquée

S'il est indiqué de quel oiseau provient le duvet ou la plume, la teneur en plumage doit provenir dans une proportion d'au moins 90 % de l'espèce d'oiseau indiquée. Par exemple, si une étiquette porte la mention « duvet de canard » et que le produit contient moins de 90 % de plumage de canard, la mention est considérée comme fausse et trompeuse. En outre, si une étiquette porte la mention « duvet d'eider », 90 % du plumage doit provenir de l'espèce de canard dite « eider ».


Mots ou chiffres suggérant 100 %

Il est interdit d'employer les termes 100 %, pur ou tout pour désigner la proportion de duvet de produits contenant du duvet commercial, même si des tolérances existent, étant donné la difficulté qu'ont les commerçants à se procurer du duvet pur. Ces termes peuvent seulement être utilisés lorsque le duvet satisfait à sa définition générique, ce qui ne se produit pas souvent.


Plume commerciale

Plumes commerciales d'oiseaux terrestres

L'expression « plumes commerciales d'oiseaux terrestres » désigne l'ensemble du plumage conforme aux exigences de composition suivantes :

Plumes, fibre de plume, duvet et fibre de duvet
minimum 95 %
Résidus (y compris plumes et fibres d'oiseaux terrestres)
maximum 5 %
  • Le terme « plumage » désigne l'ensemble des plumes qui recouvrent le corps des oiseaux.
  • L'expression « plumage d'oiseaux terrestres » désigne l'ensemble des plumes des poulets, des dindons et des autres oiseaux terrestres.
  • Le terme « plume » désigne la structure calleuse externe qui recouvre le corps des oiseaux et consiste en un penne, un rachis et des barbes, avec ou sans hypotile.
  • L'expression « fibre de plume » désigne des barbes de plumes complètement détachées du penne et, s'il y a lieu, de l'hypotile, et qui ne sont pas jointes ou attachées les unes aux autres.
  • Le terme « duvet » désigne le plumage secondaire des oiseaux aquatiques, comme les oies, les canards et les cygnes, et consiste en des filaments légers et cotonneux (barbes) se ramifiant à partir du penne, mais n'ayant pas de rachis.
  • Le terme « plumule » désigne du plumage d'oiseaux aquatiques dont le rachis mou et doux n'est pas encore tout à fait formé et dont les barbes sont indifférenciables de celles du duvet.
  • L'expression « fibre de duvet » désigne les barbes détachées du duvet et des plumules, ou de la base du rachis d'une plume, mais qui sont indifférenciables des barbes du duvet.
  • Le terme « résidu » désigne des morceaux de rachis, des fragments de plumes, des ordures et des matières étrangères.

Plumes commerciales d'oiseaux aquatiques

L'expression « plumes commerciales d'oiseaux aquatiques » désigne l'ensemble du plumage conforme aux exigences de composition suivantes :

Plumes d'oiseaux aquatiques, fibres de plumes d'oiseaux aquatiques, duvet et fibre de duvet
minimum 95 %
Résidus (y compris plumes et fibres de plumes d'oiseaux terrestres)
maximum 5 %
  • Le terme « plumage » désigne l'ensemble des plumes qui recouvrent le corps des oiseaux.
  • L'expression « plumage d'oiseaux aquatiques » désigne l'ensemble des plumes des canards, des oies, des cygnes et des autres oiseaux aquatiques.
  • Le terme « plume » désigne la structure calleuse externe qui recouvre le corps des oiseaux et consiste en un penne, un rachis et des barbes, avec ou sans hypotile.
  • L'expression « fibre de plume » désigne des barbes de plumes complètement détachées du penne et, s'il y a lieu, de l'hypotile, et qui ne sont pas jointes ou attachées les unes aux autres.
  • Le terme « duvet » désigne le plumage secondaire des oiseaux aquatiques, comme les oies, les canards et les cygnes, et consiste en des filaments légers et cotonneux (barbes) se ramifiant à partir du penne, mais n'ayant pas de rachis.
  • Le terme « plumule » désigne du plumage d'oiseaux aquatiques dont le rachis mou et doux n'est pas encore tout à fait formé et dont les barbes sont indifférenciables de celles du duvet.
  • L'expression « fibre de duvet » désigne les barbes détachées du duvet et des plumules, ou de la base du rachis d'une plume, mais qui sont indifférenciables des barbes du duvet.
  • L'expression « plumage d'oiseaux terrestres » désigne l'ensemble des plumes des poulets, des dindons et des autres oiseaux terrestres.
  • Le terme « résidu » désigne des morceaux de rachis, des fragments de plumes, des ordures et des matières étrangères.

Produits contenant des plumes broyées

Les plumes broyées sont des plumes traitées avec des machines à onduler, à broyer ou à hacher qui modifient la forme originale des plumes sans en enlever le penne. Les plumes broyées n'entrent pas dans la définition des résidus.

Retourner à Produits contenant des plumes broyées

Date de modification :