Produits étiquetés comme étant en duvet : Glossaire

Duvet

Le terme « duvet » désigne le plumage secondaire des oiseaux aquatiques, comme les oies, les canards et les cygnes, et consiste en des filaments légers et cotonneux (barbes) se ramifiant à partir du penne, mais n'ayant pas de rachis.

Duvet commercial

L'expression « duvet commercial » désigne du plumage qui satisfait aux exigences de composition suivantes :

Duvet et plumules
minimum de 75 %
Plumes d'oiseaux aquatiques dont la longueur ne dépasse pas 60 mm.
maximum de 25 %
Fibre de plume et de duvet d'oiseaux aquatiques
maximum de 20 %
Résidus (y compris plumes et fibres de plumes d'oiseaux terrestres)
maximum de 5 %
  • Le terme « plumage » désigne l'ensemble des plumes qui recouvrent le corps des oiseaux.
  • Le terme « duvet » désigne le plumage secondaire des oiseaux aquatiques, comme les oies, les canards et les cygnes, et consiste en des filaments légers et cotonneux (barbes) se ramifiant à partir du penne, mais n'ayant pas de rachis.
  • Le terme « plumule » désigne du plumage d'oiseaux aquatiques dont le rachis mou et doux n'est pas encore tout à fait formé et dont les barbes sont indifférenciables de celles du duvet.
  • L'expression « plumage d'oiseaux aquatiques » désigne l'ensemble des plumes des canards, des oies, des cygnes et des autres oiseaux aquatiques.
  • Le terme « plume » désigne la structure calleuse externe qui recouvre le corps des oiseaux et consiste en un penne, un rachis et des barbes, avec ou sans hypotile.
  • Le terme « fibre de plume » désigne des barbes de plumes complètement détachées du penne et, s'il y a lieu, de l'hypotile, et qui ne sont pas jointes ou attachées les unes aux autres.
  • Le terme « fibre de duvet » désigne les barbes détachées du duvet et des plumules, ou de la base du rachis d'une plume, mais qui sont indifférenciables des barbes du duvet.
  • Le terme « résidus » désigne des morceaux de rachis, des fragments de plumes, des ordures et des matières étrangères.
  • L'expression « plumage d'oiseaux terrestres » désigne l'ensemble des plumes des poulets, des dindons et des autres oiseaux terrestres.

Espèce d'oiseau indiquée

S'il est indiqué de quel oiseau provient le duvet, la teneur en plumage doit provenir dans une proportion d'au moins 90 % de l'espèce d'oiseau indiquée. Par exemple, si une étiquette porte la mention « duvet de canard » et que le produit contient moins de 90 % de plumage de canard, la mention est considérée comme fausse et trompeuse. En outre, si une étiquette porte la mention « duvet d'eider », 90 % du plumage doit provenir de l'espèce de canard dite « eider ».

Mots ou chiffres suggérant 100 %

Il est interdit d'employer les termes 100 %, pur ou tout  pour désigner la proportion de duvet de produits contenant du duvet commercial, même si des tolérances existent, étant donné la difficulté qu'ont les commerçants à se procurer du duvet pur. Ces termes peuvent seulement être utilisés lorsque le duvet satisfait à sa définition générique, ce qui ne se produit pas souvent.

« Nota : Ce produit contient une quantité de plume qui ne dépasse pas la quantité permise par la loi. »

Cette déclaration a pour objet d'aviser le consommateur qu'un produit étiqueté « bourré de duvet » a satisfait à la norme établie par les règlements; c.-à-d. que le remplissage est conforme à la définition du « duvet commercial » et peut contenir quelques plumes.

L'expression « duvet commercial » désigne du plumage qui satisfait aux exigences de composition suivantes :

Duvet et plumules
minimum 75 %
Plumes d'oiseaux aquatiques dont la longueur ne dépasse pas 60 mm
maximum 25 %
Fibre de plume et de duvet d'oiseaux aquatiques
maximum 20 %
Résidus (y compris plumes et fibres de plumes d'oiseaux terrestres)
maximum 5 %

Cette déclaration ne doit pas être identifiée aux produits qui contiennent un mélange de duvet et de plume.

Date de modification :